Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM

 

   Contact:

 

  Michaël Moyses

  0495 609 848

 

 

 

 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

activités facebook

 

 

 

 

Aïkido : voie de l’harmonie des énergies

 

   AÏ : indique l'union, l'harmonie, le fait de mettre ensemble, de réunir.

 

   KI : correspond au souffle, à l’énergie vitale. 

  Cet idéogramme représente la vapeur qui se dégage de la cuisson du riz.

  

  DO : idéogramme composé de deux parties représentant une tête et l’action d’avancer. Il s’interprète comme l’image de l’homme qui marche en regardant où il va et représente donc généralement la route, la voie, mais aussi le devoir envers l’humanité.



L’Aïkido est un art martial japonais créé par le grand Maître Morihei Ueshiba (1883-1969).
 

 


 Il constitue la synthèse d’un grand nombre d’arts martiaux, basés sur le travail à mains nues ou aux armes (lance, naginata, sabre…).


 De   fait, toutes les techniques de l’aïkido sont dérivées des techniques propres aux armes, et la pratique actuelle intègre à part égale les techniques à mains nues, contre un ou plusieurs adversaires, armé(s) ou pas et les techniques du boken (sabre en bois) et du jô (bâton). Plus que l’aspect technique, l’étude des armes permet de développer une attitude physique et mentale juste, apporte concentration et vigilance, et aide à intégrer les notions de temps et de distance vis d’un ou de plusieurs adversaires.

 Bien que l’Aïkido dérive de techniques guerrières, parmi lesquelles se retrouvent les projections, contrôles et immobilisation, l’idée de son fondateur était de proposer un moyen d’évolution personnelle. « Le but de l’Aïkido n’est pas de corriger les autres, mais de vous  corriger vous-même. Cela doit conduire non à la destruction mais à l’amélioration physique et spirituelle de l’individu ».

 Ainsi, l’enseignement profond de L’Aïkido est celui de la non-résistance. Il ne s’agit plus de s’opposer, mais d’absorber puis retourner la force de l’autre. A partir de ce principe la pratique de l’aïkido est donc possible pour des individus de tous âges et de toutes conditions physiques, qu’ils souhaitent pratiquer de façon intensive ou ludique.